visite à Nantes : l’entreprise AIRBUS

lundi 23 décembre 2013, par Nicolas Talabardon.

<media208|vignette|center>
<media207|vignette|right>Après avoir visité l’entreprise Manitou et la carrière de la Clarté et passé une soirée sur St Nazaire, l’après midi de notre deuxième journée était consacrée à la visite du site Airbus de Nantes. Ce site fondé en 1936, d’une superficie impressionnante de 88 Ha et couvert de bâtiments gigantesques, est spécialisé dans la fabrication de caissons centraux, d’ailerons, d’entrées d’air, de poutres ventrales et de radômes installés sur différents avions allant de l’A320 à l’A400M (transport militaire) en passant par le Béluga.

Au cours de cette visite nous avons pu découvrir la mise en forme et l’utilisation de matériaux composites innovants (panneaux en fibre de carbone, mise en forme de pièces en fibre de quartz, nid d’abeille en matériau « top secret », ...). L’hygiène du bâtiment où sont réalisées ces pièces semble irréprochable, nous avons pu constater de même que le personnel est extrêmement soigneux et ordonné.

<media218|vignette|right>Nous avons pu remarquer que tous les matins, le personnel organise le travail prévu dans la journée (la qualité, les délais, les coûts, la sécurité...), ce qui témoigne de l’investissement de chacun dans l’entreprise. Cette implication se retrouve au niveau des chaînes de montage, lorsque les ouvriers effectuent le tri sélectif de leurs déchets, ce dernier étant imposé par les récentes normes environnementales. De plus, une partie des pièces étant usinée dans la masse, l’entreprise a organisée une chaîne de recyclage des copeaux d’aluminium.

D’une manière générale nous avons l’impression que la fabrication mobilise un nombre de salariés assez restreint face à la taille des pièces qu’ils ont à fabriquer, et que beaucoup d’opérations sont effectuées par des automates. De nombreuses tâches nécessitent du personnel très soigneux.

Nous remercions la société Airbus, les deux guides ainsi que les professeurs pour cet intéressant voyage pédagogique.

Les élèves de terminale STI2D.