lycee polyvalent claude lehec

Decouvrez Nos formations

Des formations

De la seconde au BTS

La vie au lycee

  • Je Filme le métier qui me plaît !

    5 avril 2014, par Frédéric Thorel

    Les élèves de Troisième Préparatoire aux Formations Professionnelles (3 Prépa Pro) ont réalisé deux courts métrages pour promouvoir des métiers dans le cadre du concours : « Je Filme le métier qui me plaît ! ».

    Voici les vidéos ainsi que les liens permettant de les soutenir dans leur projet.

    http://www.jefilmelemetierquimeplait.tv/selection-officielle/session-2014/en-avant-la-mecanique/pri17_jf14_3849.html

    http://www.jefilmelemetierquimeplait.tv/selection-officielle/session-2014/la-cerise-sur-le-gateau/pri17_jf14_3917.html

  • Le musée de la Grande Guerre.

    15 mars 2014, par Frédéric Thorel

    Dans le cadre des commémorations de la déclaration de la Première Guerre Mondiale en 1914, nous avons organisé une journée autour du nouveau musée consacré à la Grande Guerre qui s’est ouvert à Meaux en Région Parisienne.
    Cette visite a concerné les classes de 2GT, 1STI2D et les 1MAPJ.
    Dans la matinée un des groupes a eu une visite commentée du Musée, prenant ainsi conscience des causes diplomatiques de cet engrenage fatal qui s’est déclenché avec l’assassinat de l’Archiduc d’Autriche, François-Ferdinand ce 28 juin 1914, entrainant toute l’Europe puis le monde dans un conflit de 4 ans dont le bilan dépasse les 19 millions de morts ,dont 5 millions pour les soldats français .
    L’autre aspect de la visite a porté sur les conditions de vie des soldats, notamment dans les tranchées. Le musée a repris l’histoire d’un personnage Léon Vivien dont on peut suivre le parcours sur Facebook.
    Dans l’après-midi, le groupe qui avait visité le musée, a eu l’occasion de jouer à l’historien…et l’autre groupe a fait la visite du musée.
    Cet atelier appelé la petite fabrique de l’histoire, s’organise ainsi, les élèves reçoivent une valise dans laquelle se trouve un certains nombres d’objets, de photographies, de documents. A eux de retrouver à qui pouvait bien appartenir cette valise, et quel fut le rôle de cette personne dans les combats de 1914-1918. Nos petits historiens se sont montrés particulièrement perspicace.
    Et enfin pour clôturer la journée, nous avons pris le chemin de la forêt de Rethondes, où nous avons visité le wagon dans lequel les armistices de 1918 et de 1940 ont été signés.

  • Une journée à Beauvais.

    15 mars 2014, par Frédéric Thorel

    Ce jeudi 16 janvier, les élèves de seconde bac pro MA et les CAP MT ont pu voir le lieu de naissance des beaux tracteurs rouges de Massey-Fergusson.
    Cette visite de la plus grande entreprise d’assemblage de tracteurs en Europe a débuté en début d’après-midi par une présentation du musée de la marque. Ce musée présente les principaux modèles qui ont fait la renommée de ce constructeur, notamment le fameux « petit gris » et bien sûr, les innovations au cours des 150 années qui ont jalonné l’histoire de Massey-Fergusson. Cette tradition a débuté avec le système de relevage arrière 3 points qui équipe encore aujourd’hui tous les tracteurs.
    Puis nous avons débuté la visite de l’usine en elle-même, elle s’étend sur plus de 25 hectares, elle emploie 2200 salariés. Dans ces temps de crise, c’est un des rares secteurs qui offrent des postes. Toutes les pièces constituant le tracteur sont usinées sur place. Le site comprend des ateliers d’usinage, d’assemblage de transmissions et des tracteurs et aussi un centre technique où les ingénieurs pensent l’avenir des machines.
    <media242|embed|center>
    Plus de 874 000 tracteurs sortent tous les ans de cette usine vers 180 pays. Il nous a fallu donc toute l’après midi pour visiter l’ensemble de ces installations.
    La journée s’est terminée par une présentation du groupe AGCO auquel appartient la marque Massey-Fergusson dans l’auditorium du centre technologique.
    Cette visite a permis à nos élèves de prendre conscience de toutes les opportunités qu’une telle entreprise leur offre avec leur formation surtout avec les futurs investissements, AGCO va construire une nouvelle unité de production de cabines sur 4 ha.
    <media241|embed|center>

  • CLASSE DE NEIGE 2014.

    28 février 2014, par Sophie DEGIVE

    CLASSE DE NEIGE 2014
    Cette année encore, la plupart des élèves de secondes des lycées Lehec, ont participé à la classe de neige .
    Destination : Thollon les Mémises, Haute Savoie ; magnifique petite station de ski au bord du lac Léman.
    Dates : les 2 premières semaines de février.
    Météo : favorable en début de semaine, tempête en fin de période.
    Tous les élèves ont pu découvrir la pratique du ski et/ ou se perfectionner. Pistes vertes, bleues, rouges ou noires, ils ont testé toutes les difficultés de l’activité avec plaisir et efficacité.
    La sortie en raquettes avec guides professionnels leur a fait vivre la montagne sous l’aspect écologique et social.
    Les visites et discussions autour des engins de haute – montagne (dameuses, remontées mécaniques), sous le soleil ou dans la tempête, leur a permis d’approfondir leurs connaissances en mécanique.
    85 élèves et leurs accompagnateurs, ont participé à cette aventure, qui malgré des conditions météorologiques peu favorables, s’est très agréablement déroulée !!

  • visite à Nantes : l’entreprise AIRBUS

    23 décembre 2013, par Nicolas Talabardon

    <media208|vignette|center>
    <media207|vignette|right>Après avoir visité l’entreprise Manitou et la carrière de la Clarté et passé une soirée sur St Nazaire, l’après midi de notre deuxième journée était consacrée à la visite du site Airbus de Nantes. Ce site fondé en 1936, d’une superficie impressionnante de 88 Ha et couvert de bâtiments gigantesques, est spécialisé dans la fabrication de caissons centraux, d’ailerons, d’entrées d’air, de poutres ventrales et de radômes installés sur différents avions allant de l’A320 à l’A400M (transport militaire) en passant par le Béluga.

    Au cours de cette visite nous avons pu découvrir la mise en forme et l’utilisation de matériaux composites innovants (panneaux en fibre de carbone, mise en forme de pièces en fibre de quartz, nid d’abeille en matériau « top secret », ...). L’hygiène du bâtiment où sont réalisées ces pièces semble irréprochable, nous avons pu constater de même que le personnel est extrêmement soigneux et ordonné.

    <media218|vignette|right>Nous avons pu remarquer que tous les matins, le personnel organise le travail prévu dans la journée (la qualité, les délais, les coûts, la sécurité...), ce qui témoigne de l’investissement de chacun dans l’entreprise. Cette implication se retrouve au niveau des chaînes de montage, lorsque les ouvriers effectuent le tri sélectif de leurs déchets, ce dernier étant imposé par les récentes normes environnementales. De plus, une partie des pièces étant usinée dans la masse, l’entreprise a organisée une chaîne de recyclage des copeaux d’aluminium.

    D’une manière générale nous avons l’impression que la fabrication mobilise un nombre de salariés assez restreint face à la taille des pièces qu’ils ont à fabriquer, et que beaucoup d’opérations sont effectuées par des automates. De nombreuses tâches nécessitent du personnel très soigneux.

    Nous remercions la société Airbus, les deux guides ainsi que les professeurs pour cet intéressant voyage pédagogique.

    Les élèves de terminale STI2D.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35