visite à Nantes : Les Machines de l’Île

lundi 23 décembre 2013, par Nicolas Talabardon.

Les 17 et 18 octobre 2013, les élèves et étudiants du lycée Claude LEHEC des sections BTS TP et TSTI2D se sont rendus dans la région nantaise afin d’effectuer une série de visites.

JPEG - 1.8 Mo
Le Carrousel des Mondes marins

Le séjour a débuté par la visite de l’usine MANITOU, suivie par celle d’une carrière appartenant au groupe Charier. Le lendemain, le groupe est parti à la découverte de l’univers des Machines de l’Île, pour terminer la journée par le site nantais d’ Airbus. Tout au long de ces deux jours, les sites et les projets ont eu pour point commun une certaine démesure. Retour sur les Machines de l’Île de Nantes.

Pendant la visite des Machines de l’Île, nous avons tout d’abord vu un projet débuté en 2001, terminé en 2011 : le Carrousel des Mondes marins, mesurant 25 mètres de haut et 22 mètres de diamètre. Il comporte trois étages : le premier niveau représente les fonds marins et les deux étages supérieurs représentent les abysses et la surface. Cet édifice impressionnant est conçu pour accueillir petits et grand enfants. « Les animaux qui y prennent place renvoient à l’univers des légendes, mais aussi aux romans de Jules Verne » – explique le guide qui nous accompagne.
Un autre projet a été réalisé antérieurement, il s’agit du Grand Éléphant mesurant 19 mètres de haut, 21 mètres de long, 8 mètres de large et pesant 48,4 tonnes. Il est notamment utilisé pour transporter les visiteurs depuis les ateliers jusqu’au Carrousel.

Les constructeurs des Machines de l’Île se sont désormais lancés dans un nouveau projet ; d’ici 2019, les ateliers « La Machine » entendent achever L’Arbre aux Hérons. Il mesurera 36 mètres de haut et 50 mètres de large, comportant notamment une chenille se déplaçant sur une branche avec un visiteur dessus et deux hérons pouvant transporter chacun quatre visiteurs.

JPEG - 2.1 Mo
Maquette de l’Arbre aux Hérons
JPEG - 2 Mo
La chenille (1er plan) et le héron (arrière plan)
deux des attractions proposées dans le projet.

Outre les éléments restés à Nantes, les ateliers de « La Machine » fabriquent pour le monde entier. Notre visite s’est ainsi achevée par la découverte de ces ateliers.
Cette matinée marquée par la technique et la culture artistique nous a fait découvrir le monde fantaisiste des Machines de l’Île. Les différents guides se sont tenus à notre disposition pour nous faire partager leur univers démesuré, et ont su avec humour, rendre la visite vivante.

L’équipe des étudiants de TSTP2